HISTOIRE DU BÉBÉLÉ

Le bébélé est un plat originaire d’Afrique devenu le plat traditionnel de Marie-Galante en Guadeloupe à base de tripes et de bananes vertes.
Le bébélé  apparaît au moment de la traite des noirs aux Antilles. Les maîtres donnaient à leurs esclaves les abats du bœuf après l’avoir tué.
On ajoutait à ces tripes des dombrés, boulettes à base de farine et d’eau, auxquelles étaient associés des fruits à pain, des bananes vertes et du jus de citron qui formaient ainsi une soupe.
Pour les esclaves, le bébélé constituait un véritable festin.
Il semblerait que le mot bébélé vient du kikongo, une langue bantue et signifierait « morceaux de viande ».
Le kikongo est une langue originaire de la région du Congo et de l’Angola qui a eu une forte influence sur le créole guadeloupéen, car de nombreux esclaves venaient de cette région d’Afrique.
Dans notre  patrimoine culturel de  Guadeloupe, se trouve la gastronomie.
Celle-ci se distingue par un mélange original des ingrédients. Le bébélé est un des plats traditionnels, représentatif de cette tradition culinaire.
Le plat a conservé cette valeur jusqu’à nos jours pour devenir un incontournable des repas de famille en Guadeloupe.
En gastronomie guadeloupéenne, le bébélé représente une véritable institution.

 

 
6153d7b8b6c5bbb2fae4396b3730aacbddddddddddddddddddddddddd